2019 : on fait le bilan !

Pour la maison janv. 05, 2020

Et oui, l'année s'est terminée il y a quelques jours  et il est temps de faire le bilan de cette première année et surtout de faire un point sur les objectifs qu'on s'avait fixé en début 2019 afin de préparer la nouvelle année !

Pour cette année 2019, nous nous étions fixés 4 challenges : alors, où en est-on ?

Challenge n°1 : un potager en permaculture

Nous avons mis en place une surface d'environ 55m2 en permaculture, ce qui nous a permis de récolter entre autres 28kg de pommes de terre, 32kg de courgettes, 5kg de concombres, 2kg de fèves, 8kg de salades diverses.

De belles récoltes qui nous ont permis de redécouvrir certains légumes.
Source : be off.

En légumes, nous avons eu de belles récoltes, mais pas suffisamment pour tendre vers l'autonomie. Il faudra donc en premier lieu optimiser nos zones de culture actuelles, doubler la surface l'année prochaine et surtout planter davantage !

Côté fruits, nous avons été plutôt gâtés puisque nous avons pu récolter : 15kg de cerises (toutes variétés confondues), 2kg d'abricots, 8kg de mirabelles, 16kg de pêches et une quantité astronomique de pommes et de poires (merci à toi Ô Terre Normande !) !

Les cerises du verger sont toujours un vrai délice.
Source : be off.

En plus, nous avons mis en place deux bacs à compost, un poulailler avec deux poules, une cuve de 3000 litres de récupération d'eau de pluie, planter plus de 15 nouveaux arbres afin d'entamer la transformation de notre verger en forêt comestible.

La plantation d'un grenadier rustique pour notre future forêt comestible.
Source : be off.

Evidemment, là on parle des réussites, mais nous avons eu aussi notre lot de déceptions et d'échecs et pour ne vous en citez quelques uns, on peut parler de notre récolte de carottes et de panais qui a été complètement décimée par les campagnols, les radis en trop grand nombre pour notre consommation mais ça a fait le bonheur de nos poulettes ou encore nos patates douces qui n'ont pas du tout pris.

Challenge n°2 : entamer notre démarche vers le zéro déchet

L'objectif de réduire nos déchets est pour le moment un réel succès même s'il reste encore beaucoup à faire. En effet, comme tout le monde le sait, les derniers déchets sont les plus durs à supprimer du quotidien.

Toutefois, quelque soit la démarche, quand on commence, on est un peu en mode "test&learn" et là où il a des choses qui nous ont complètement conquis, d'autres ne nous ont pas vraiment emballé, tels que le déodorant solide (on ne lui reproche pas grand chose si ce n'est les taches qu'il a pu malheureusement laisser sur nos vêtements) ou encore le dentifrice solide qui est encore une source de discussions à la maison.

Néanmoins, nous sommes parvenus à éliminer les bouteilles en plastique pour l'eau et les jus de fruits et la plupart des emballages de yaourts. Notre plus grande fierté, c'est d'avoir changé nos habitudes en réalisant notre propre lessive, notre liquide vaisselle, notre gel WC et nos pastilles pour le lave-vaisselle. Bien que ces dernières nous ont satisfait, nous cherchons à les optimiser car bénéficiant d'un adoucisseur d'eau, cette recette est désormais trop salée !

Nous avons également réussi à bannir l'essuie-tout et les cotons en tout genre de notre quotidien, en les remplaçant d'une part par des serviettes réutilisables en coton pour les repas, des lingettes micro-fibres lavables et des cotons lavables pour le change de notre Doucette et pour le démaquillage de maman.

Mais comment faisions-nous avant ??? ;)
Source : be off.

Challenge n°3 : réduire notre consommation énergétique

Ce challenge a été découpé en deux parties : premier point, réduire notre consommation en eau et second point, réduire la facture électrique sans que ce soit au détriment de notre bien-être. En bref, mieux consommer pour arrêter de jeter l'énergie par les fenêtres.

Pour la partie chauffage, nous avons d'abord finalisé l'isolation complète de notre maison pour éviter les déperditions d'énergie. Nous avons ensuite installé un poêle à bois afin d'avoir une source de chaleur complémentaire à notre pompe à chaleur air-eau. Un bûcheron du coin nous livre pour le moment du bois en rondin de 2m et on travaille à la main pour le débiter. On consomme environ 7 à 8 stères de bois pour un hiver complet. Nous avons aussi la chance d'avoir des arbres sur notre terrain donc on peut aussi avoir une source complémentaire en bois sans devoir forcément l'acheter.

Pour l'eau, nous avons finalisé le raccordement de notre puits à nos toilettes mais cela n'a pas du tout fonctionner comme nous l'espérions. D'une part, notre puits tombe trop vite à sec et ensuite l'eau non traitée commençait à abimer les sanitaires. C'est un véritable échec pour la consommation d'eau à la maison, mais ce sont nos plantes qui nous remercient !

Challenge n°4 : augmenter les activités éco-responsables et éducatives

Premier chantier, toujours à la maison, nous avons mis un grand coup de propre dans notre boulangerie à commencer par déplacer une perceuse manuelle datant du début du siècle dernier, nous avons ensuite nettoyé le four afin de vérifier que tout était fonctionnel pour enfin l'allumer. Nous n'avons cependant pas pu faire de pain ou de pizza, car nous avons pu observer l'absence de quelques pierres sur la sole. Nous allons donc devoir faire la réfection de la sole avant de pouvoir cuisiner.

Une fierté de voir ce vieux four à pain en marche !
Source : be off.

Cette année, nous avons profité de chacune de nos ballades dans notre jolie campagne, en bord de mer ou en forêt pour apprendre davantage sur les plantes locales et apprendre à les reconnaître. Ces ballades ont été l'occasion de nettoyer nos chemins, routes et plages et de sensibiliser nos enfants sur l'importance de prendre de soin de notre planète.

A chaque ballade, son triste butin :(
Source : be off.

Dans les "actions éco-responsables et éducatives" un peu marquantes cette année, celle qui nous a le plus touché et pour preuve nous n'avons pas visité une fois, mais deux, le Jardin de collection de Robert Kran à Avapessa en Corse. Pas loin de 3 hectares abritant plus de 40 variétés de fruits comestibles, il n'en fallait pas plus nous inspirer profondément ! Ces deux visites (une au printemps et la seconde en automne) ont été des moments intenses de partage avec un réel passionné qui prône avec élégance et poésie le "vivre et laisser vivre".

Avapessa (Corse)
Source : be off.

C'était une première année intense pour nous, avec beaucoup de changements, quelques doutes mais surtout beaucoup de motivation. On a encore du chemin pour arriver à ce que l'on souhaite, mais comme on dit "petit à petit l'oiseau fait son nid".

Ce bilan est plutôt positif et nous a prouvé qu'on a rien sans rien. Donc on retrousse nos manches et nous sommes prêts pour attaquer 2020 !

Pierre

Avec Mathilde

Touche-à-tout aux mille et unes passions, je vais et viens entre le digital et l'innovation qui sont au coeur de mon métier et la reconnexion au naturel qui représente une grande partie de ma vie !

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.