Un peu d'histoire ...

A lui seul, son nom latin évoque ses propriétés médicinales, puisque salvare signifie guérir, sauver. C'est pourquoi, dès l'Antiquité la sauge a été cultivée et utilisée pour ses bienfaits, car on le sait bien :

« Qui a de la sauge dans son jardin, n'a pas besoin de médecin »

Souvent utilisée comme anti-septique, parce qu'astringente, la sauge permet de soulager les piqûres et morsures, mais également certains maux de gorge ou encore les aphtes. Les bienfaits de la sauge ne s'arrêtent pas là, cette plante fantastique agit aussi sur certaines formes d'asthme, sur la digestion qu'elle rend plus facile et est réputée pour être un régulateur hormonal.

Bref, on l'aura tous compris : ça peut être utile d'avoir un peu de sauge dans le jardin !

Comment bouturer la sauge ?

1/ Prélevez, à l'aide d'un sécateur bien aiguisé et propre, un petit rameau bouture sur la plante mère, c'est-à-dire un morceau de plante bien tendre, afin de faire une bouture de tête.

2/ Une fois les rameaux boutures prélevés, effeuillez soigneusement les tiges de telle façon à ne laisser des feuilles qu'à la tête. Coupez les feuilles restantes de moitié afin que la bouture évapore le minimum d'eau.

3/ Préparez des petits pots de terre. Deux façons de faire : soit vous faites un mélange 50% terreau / 50% sable, soit comme nous vous utilisez directement de la terre de potager.

4/ Tassez légèrement la terre et arrosez.

5/ Mettez vos pots à l'abri du vent, de la pluie, aux variations de froid ... bref improvisez une petite serre si vous n'en avez pas.

6/ Arrosez régulièrement vos plantations afin qu'elles ne manquent pas d'eau

Source : be off.

Il ne vous reste plus qu'à vous armez de patience et vous aurez je l'espère un joli plant de sauge prêt à être planté dans votre potager.