Bilan de notre poulailler après 1 an !

À la campagne févr. 07, 2020

C'est le moment de parler de nos petites poulettes car elles vont fêter leur première année dans notre jardin et il est temps pour nous de faire le bilan !

L'objectif pour nous était d'accueillir des animaux en plus de nos chiens dans le but de leur donner de meilleures conditions de vies, d'éveiller nos enfants mais aussi (et peut-être surtout) de nourrir notre famille.

Cette première année a été assez "éprouvante" pour nos poules car nous avons modifié 3 fois leur enclos, nous les avons déplacé, nous en avons perdu une et nous avons été envahis par des petits mulots.

Quelle taille d'enclos faut-il prévoir pour accueillir des poules ?

Cette première question est l'une des plus complexes car la réponse doit venir de vous-même. Pour notre part, nous avions réalisé un premier enclos de 25m² pour nos 3 poules avant de les accueillir. Quelques mois plus tard, nous avons décidé d'augmenter la taille de cet enclos et de le passer à 35m², puis nous l'avons encore agrandi pour au final avoir un espace d'environ 60m².

Mais cette année ouvrira un grand chapitre sur la Liberté des Gallinacés, puisque nous allons leur offrir une liberté maximale, c'est-à-dire un espace d'environ 3000m², car il est toujours très difficile de voir ses poules tourner en rond dans un espace toujours identique.

Combien de poules pour une famille de 4 personnes ?

Au départ, nous avions 3 poules et suite à une terrible attaque, nous nous sommes vite retrouvés avec 2 poules. Avec nos 3 poules, nous avions assez d'oeufs, mais avec 2 poules, nous sommes trop justes. Je pense que le bon équilibre serait de passer de 2 à 4 poules afin de nous assurer une collecte d'oeufs suffisante aux besoins de notre famille.

Je viens de vous parler d'une terrible attaque, et elle a été d'autant plus difficile à gérer et à vivre qu'elle est venue de l'intérieur et non de l'extérieur. Une de nos chiennes (âgée alors de quelques mois) a malheureusement souhaité jouer avec une de nos poules et l'a grièvement blessé.

Toutefois, malgré cette attaque, nous n'avons pas baissé les bras et nous avons décidé de faire cohabiter au maximum nos poules et nos chiens en leur apprenant à vivre ensemble. Et malgré tout, nos chiens sont d'une grande aide et protègent leur territoire, et par conséquent nos poulettes, ce qui fait fuir les prédateurs et cela est plutôt rassurant même si nous faisons toujours attention à bien fermer notre poulailler tous les soirs.

Quel poulailler pour les protéger ?

Nos poules ont la joie d'avoir un poulailler de la marque Omlet, nous sommes très contents de ce produit car outre son design original, il est vraiment très facile à nettoyer et à entretenir.

Les deux points que nous pourrions éventuellement reprocher à ce poulailler, et plus particulièrement au modèle Eglu Go que nous avons choisi, c'est l'absence d'un perchoir qui à mon sens est primordial pour des poules et sa petite taille pour demain accueillir deux poules supplémentaires.

Nous allons donc ajouter un second poulailler que nous avions dans notre ancienne maison avec cette fois-ci un perchoir et nous laisserons notre poulailler actuel en place, nous verrons si les poules utilisent les deux poulaillers ou non !

Concernant notre porte automatique, c'est plutôt une déceptions car cela ne fonctionne pas vraiment chez nous et nous devons toujours sortir vérifier si la porte s'est bien fermée. Je pense qu'il faut revoir la configuration de la porte, car elle pourrait être vraiment utile ... Alors travail à venir dans les prochaines semaines ;).

Les poules : nuisance sonore et olfactive ?

De ce côté là, nous n'avons aucun problème et pour plusieurs raisons :

1/ La première est que nous sommes en campagne, dans un lieu assez isolé. Nos poules se trouvent dans notre verger, c'est-à-dire à environ 50 mètres de notre maison, nous n'avons donc aucun problème avec l'odeur ou le bruit. Même quand nous sommes dans notre jardin, on ne rencontre pas de soucis avec l'odeur car leur terrain de jeu étant assez grand, les fiantes de poules sont bien réparties. De plus, nous nettoyons toutes les semaines leur pondoir afin de le rendre le plus propre possible.

2/ Pour la nuisance sonore, nous nous posons la question d'accueillir un coq chez nous afin de protéger nos poules mais aussi d'amener encore un peu plus de vie chez nous ! Et puis ça nous plairait bien de pouvoir accueillir des petits poussins ? ;)

3/ La question du coq est assez présente en ce moment, car il fera bien plus de bruit que nos petites poulettes et ce ne sera peut-être pas au goût de tous nos voisins !

Alors affaire à suivre ...

Comment combattre les nuisibles ?

Comme je vous l'ai annoncé en début de l'article, nous avons subi une petite invasion de mulots qui se sont attaqués à la nourriture de nos poules, c'est aussi pour cette raison que nous avons déplacé nos poulettes du jardin au verger, forêt comestible en devenir !

Nous stockions les graines de nos poules dans une de nos granges, dans des boîtes métalliques avec un couvercle mais cela n'a pas suffit à repousser les mulots, ils ont attaqué les différentes boîtes pour manger l'ensemble des récoltes et faire des dommages collatéraux, grignoter du tissu et j'en passe. Pour palier à ce problème, nous avons trouvé deux solutions : la première consiste à distribuer tous les matins la ration de graines à nos poules afin qu'il n'y ait plus de nourriture en libre service et la seconde a été de stocker les graines des poules près de la niche de nos chiens et je peux vous dire que cela fonctionne à la perfection !!!

Comment gérons-nous nos absences ?

Et oui comme beaucoup d'entre vous, le problème d'avoir des animaux, c'est quand nous ne sommes pas disponibles pendant plusieurs jours ! Alors à cette question, nous ne pouvons pas trop vous donner de bonnes solutions car nous avons l'extrême chance d'avoir un couple d'amis qui s'est proposé d'héberger nos poules pendant notre absence. Elles rejoignent ainsi d'autres copines sur deux pattes le temps de quelques jours. Avant cela, nous faisions ponctuellement appel au voisinage quand nous partions plus longtemps. Mais je sais qu'il existe des chenils spécialisés pour accueillir ces petites bêtes pondeuses.

J'espère que ce premier bilan vous permettra de passer le pas et  vous donnera envie d'accueillir cet animal merveilleux qu'est la poule !

Pierre

Touche-à-tout aux mille et unes passions, je vais et viens entre le digital et l'innovation qui sont au coeur de mon métier et la reconnexion au naturel qui représente une grande partie de ma vie !

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.