Une version 2020 de notre potager en permaculture !

Au jardin févr. 11, 2020

Après une première année riche en émotions, en partage et en apprentissage, nous avons décidé de revoir notre potager pour cette nouvelle année, avec quelques optimisations et un léger agrandissement.

Améliorer notre potager

Tout simplement car nous avons été confrontés à quelques échecs, mais aussi à quelques changements au niveau de notre façon de travailler.

Pour rappel, l'année dernière, nous avons réalisé 6 zones de culture séparées par des couloirs afin de nous permettre de travailler ensemble sur les même zones. Nous y avions ajouté deux zones plus grandes sur les longueurs afin d'y mettre nos pommes de terre et nos carottes.

Forme et circulation autour de nos zones de culture

Avoir des petites zones de culture est plus simple en terme d'organisation, on peut facilement prendre une petite heure pour s'occuper d'une zone et on peut se répartir les zones de travail ou d'arrosage assez facilement.

Donc pour la forme, c'est plutôt une réussite et nous allons continuer dans ce sens. Ces différentes zones sont séparées par des allées calibrées pour passer une tondeuse ou une brouette. Mais nous allons devoir revoir la largeur de ces dernières car elles sont un poil justes aujourd'hui. C'est lié d'une part au changement de notre tondeuse et d'autre part aux cultures qui sortent des zones et nous empêchent facilement de passer. Je pense notamment aux courges ou aux épinards qui peuvent se montrer très envahissants.

Concernant les grandes zones ajoutées par la suite, nous allons les découper en deux zones avec une allée centrale afin de faciliter les déplacements d'un côté de l'autre du potager sans devoir faire un tour complet. Nous devons aussi ajouter des pierres autour de ces deux zones afin de bien les délimiter du reste du terrain.

Pour cette partie, c'est encore en questionnement. Nous avons délimité les zones de culture avec des pierres afin d'amener de la chaleur, de l'esthétisme et de la biodiversité mais ce n'est pas pratique car les "mauvaises" herbes poussent entre chaque pierre et en entretien c'est assez fastidieux. Nous avons essayé d'ajouter de la paille en dessous mais il faudra réitérer l'opération chaque hiver.

A réfléchir, si on peut trouver une solution naturelle et durable pour ne pas passer notre temps à entretenir les bordures et bien entendu se concentrer sur les zones de culture.

Structures de maintien pour nos plantes grimpantes

Deuxième optimisation à apporter : les tuteurs. L'année dernière, nous avons utilisé du bambou fraîchement coupé afin de réaliser des tipis pour y suspendre nos tomates, faire monter nos haricots, etc. Cela ne fonctionne pas du tout chez nous, trop de vent et tout tombe. Nous allons donc partir sur une solution plus robuste avec du bois ou des bambous beaucoup plus gros, à condition que nous trouvions ce qu'il faut.

Améliorer notre système d'arrosage

L'une des dernières optimisations que nous voulons absolument mettre en place cette année, c'est l'arrosage. Nous n'avions pas assez de cuves pour récupérer les eaux de pluie et leurs emplacements sont assez loin des zones de culture donc les A/R avec des arrosoirs à main, c'est trop long ! Nous allons donc essayer plusieurs techniques cette année, pots en terre cuite enterrés (oyas), arrosage goutte-à-goutte et paillage plus intense. On verra tout ça ensemble dans un futur article :) !

Agrandir nos zones de culture pour atteindre une autonomie alimentaire

Cette année, nous avons décidé d'agrandir notre potager afin d'augmenter nos récoltes et au passage accueillir de nouvelles variétés de légumes.

Nous allons planter environ 80 graines de fève. Nous allons mettre environ 20 pieds de tomates, 50 pieds de courges, une cinquantaine de pieds d'haricots et de pois, etc. Bien entendu, toutes ses variétés seront mélanger dans l'ensemble de nos zones de culture comme l'année dernière.

Les seuls légumes que nous allons séparer cette année pour faciliter la récolte, ce seront les pommes de terre, les carottes et les panais.

Nous allons donc rajouter plusieurs zones de culture, environ 5 zones de 10m² afin de tendre vers un potager de 120-130m².

Nous vous tiendrons au courant de nos avancées sur le blog mais également sur nos comptes sociaux, alors n'hésitez pas à venir à notre rencontre sur ces espaces d'échange :) !

Pierre

Touche-à-tout aux mille et unes passions, je vais et viens entre le digital et l'innovation qui sont au coeur de mon métier et la reconnexion au naturel qui représente une grande partie de ma vie !

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.